Pages

19.7.13

La question et les mots de l'acutalité


A. Notaras
Les mots de l'actualité est une colonne
organisée par Yvan Amar, responsable
du cndp.

Aujourd'hui, Yvan Amar nous remonte à la Question, livre presque clandestin paru en 1958 d'abord en Suisse, puis en France, dénonçant les horreurs de la torture lors de la décolonisation en Algérie. Mais pourquoi ressuscite-t-on cet ouvrage des plus polemiques? Car un des ses personnages, l'anticolonialiste Henri Alleg, est mort récemment. Il fut arrêté et torture lors des interrogatoires.
Amar nous fait un bref historique de ce qui s'est passé dans l'affaire Alleg et aussi dans plusieurs autres épisodes où les questions se sont fait nécessaires. Pour découvrir d'autres mots, il suffit de cliquer ici.

Pour écouter le mot d'aujourd'hui, il suffit de cliquer ici. Vous y trouverez, tout de même, le script de ce mot.

Quoi de neuf sur les grands écrans?

Attention, francofones et francophiles, que diriez-vous de faire une petite halte au cinéma? Et après le cinéma, avez-vous déjà un nouveau programme? Le restaurants de cuisine française sont de plus en plus abondants dans la ville, tellement abondants qu'on a même le choix selon notre goût, quasiment assortis que ceux du Boulevard Saint-Michel ou de Rue de Paris: In the Garden, CLN 413, L'Atelier du Chef, CLS 405, La Boulangerie, CLS 306, Daniel Briand, CLN 104...
Bon, n'obulions pas le cinema. À l'affiche, cette semaine, il y a le film Camille Redouble (traduit en portugais comme "Camille outra vez"). Ce film nous, ayant fait partie de la sélection de Cannes, raconte l'histoire de Camille, qui revient á son adolescence pour essayer de reconstituer sa vie d'adulte.
Vieux cliché? On ne sait jamais car il vaut toujours mieux voir que de croire, tout simplement. Et puis, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas, pas vrai?
Pour voir dans quelles salles on peut voir ce film, cliquez ici.
Sinon, regardez ci-dessous sa bande-annonce:

17.7.13

Sarko, le nouveau Messie UMP!

Après avoir largué ses célèbres perles "Casse-toi, pov'con!", "l'homme africain n'est pas assez entré dans l'histoire", ou tellement d'autres inventions des termes nouveaux, Sarko a peut-être mis fin à son année sabbatique. Les présidentielles 2017 étant encore loin, un gouvernement normal mais trébuchant en popularité, le papa de Giulia veut se montrer comme la nouvelle vieille alternative à tous ceux qui sont favorables au mariage gay mais qui préfèrent leur chien à un fils d'immigrant non issu de l'immigration choisie.
À cet effet, les charges et les patates abondent encore et encore! Petit tour d'horizon.
C'est ça, la démocratie!










 
 
 
son traditionnel bain de foule!

Deux mois sans Georges Moustaki: les eaux de mars sont, en fait, des larmes versées!

"Pour vivre ma vie en la rêvant
J'ai suivi le soleil et le vent
Sans jamais mettre une goutte d'eau dans mon vin
J'ai fait de chaque jour un festin. "

Merci Monsieur Moustaki

Citation extraite du site officiel du chanteur. Découvrez-le en cliquant ici.

Un des plus grands compositeurs français, enfin, gréco-français, s'est éteint il y a deux mois environ.
Georges Moustaki a connu un grand succès au Brésil des années 1960 et 1970 grâce à ses balades romantiques (aucune n'était pour Adeline ou pour Élise, mais elles étaient vraiment belles) et ses versions des chansons brésiliennes de certains compositeurs bien confirmés. Les deux plus grands tubes de Moustaki qui ont connu un certain écho au Brésil sont: Joseph, dont la version José de Rita Lee (écrite par Nara Leão) a pris d'assaut plusieurs radios, Balancé et Les eaux de Mars, ces deux dernières des versions des chansons brésiliennes chantées en français brillamment par le propre Moustaki et aussi avec des airs d'autres grands groupes et chanteurs, comme la québécoise Arianne Moffatt.
Peu avant de mourir, il vivait tout seul dans son appartement dans le premier arrondissement, d'où il contemplait la Seine qu'il (ou qui l')a tant aimé.
Au cas où vous feriez un tour à Paris, allez le voir au cimetière Père-Lachaise, lui déposer une fleur (seulement après vous êtes libérées, les filles, d'aller embrasser Oscar Wilde, bien entendu!)

Maintenant, un tout petit peu de Moustaki, avec les chansons: Portugal, une version de "Fado Tropical" de Chico Buarque. Ce qui étonne, dans cette version, est l'actualité de ce qui est chanté: les horreurs de la Guerre, des dictatures tracassant l'Amérique Latine des années 1970.



Cette interview fait aussi une de ses dernières apparitions en public.


11.7.13

Nouvelle série: soixante jours en 60 mots

Inspiré du blogue "Six ans en six jours" (puisque le septième jour, on s'est reposés, bien entendu!), on essaiera de faire le bilan des deux derniers mois où Emmanuel était absent, en raison de son agenda toujours difficile at aussi d'un emploi du temps un peu trop chargé.
Que s'est-il donc passé ces soixante derniers jours? Beaucoup de choses, on peut se dire. La France a perdu une de ses plus grandes voix, au même temps que la chanson brésilienne a perdu un de ses plus grands tracuteurs. Le géant s'est réveillé après un long sommeil; les Espagnols ont perdu leur hégémonie au sport le plus populaire au monde, le Tour de France a eu son coup d'envoi, des scandales ont toujours éclaté à droite et à gauche et Hollande François continue toujours dans son normal. Le Bac a connu ses gangnants et ses incroyables perles ont, elles aussi, vu le jour.
Chez nous, une soirée culturelle qui a créé du buzz, un site, un documentaire et un blogue qui vont très certainement créer du buzz, enfin. Ça va le faire, ça va bien le faire, bien entendu.
Bon, on a dépassé les bornes de 60 mots, mais ce n'est pas grave. On pourra développer encore et encore dans d'autres posts qui viennent. Puisque Emmanuel prend de l'inspiration, puisqu'écrire redonne de l'inspiration.

Six ans en six jours, notre nouveau partenaire

Tout a commencé comme un tout simple projet de fin de cours. Plus qu'un projet: un défi. L'intrépide groupe d'élèves du dernier semestre du Centre de langues de Ceilandia l'a bien accueilli et, de vive haleine, ont vu leur statut être élevés de simples auditeurs à actifs producteurs du contenu.
À cet, effet, le dernier semestre a été consacré non seulement à la formation, mais aussi à la production du contenu. Pour ce faire, il a fallu entrer en contact avec les contenus produits dans le cyber monde francophone, voire connaître ou découvrir comment faire ce contenu. Ainsi, on a préparé des stages, des ateliers, des auditions de matériel... et bien entendu, on a produit aussi du matériel, dont le résultat s'est fait compiler  dans un documentaire et aussi dans ce blogue.
Au départ, on avait peur, on hésitait, on résistait à l'idée de devenir producteur de contenu. Il est certes vrai que ce n'est jamais du gâteau, être producteur, notammment avec de la qualité. Il est certes beaucoup plus facile, pour un enseignant, rester dans son canot de sauvetage dénommé grammaire, où tout est si beau, si extatique, si stérile. Mais parfois, si l'on veut voir les beaux papillons, il faut supporter quelques chenilles. Si on veut manger une omelette, on doit casser quelques oeufs. Et pourtant. Plus grand est le défi, plus de valeur a la victoire. Plus on se dit incapable de faire, plus grande sera la suprise que l'on peut provoquer. Et les surprises sont toujours bonnes, pas vrai?
Bien, après ce préambule, je vous laisse admirer les contenus, ce qui vous permettra de prendre de l'inspiration  aux jours et aux semestres qui viennent. Les bons exemples chassent les moindres vices. La sensation de mission accomplie est des plus grandes. Amusez-vous bien et inspirez-vous à faire pareil!

Pous avoir accès au blogue, cliquez sur l'image ci-contre.
Six ans en Six jours


Six ans en six jours, le documentaire:

11.5.13

Le mariage pour tous. Une fois approuvé, on dévoile ce que disaient les rues

Voici un thème qui fait secouer les masses et qui fait le buzz toujours: le mariage égalitaire est remis en cause dans la plupart des pays dits "occidentaux" et provoque toujours des heurts, non seulement dans les rues mais aussi dans les opinions souvent prises à chaud sur les réseaux sociaux, voire dans les réunions pacifiques de famille.

Et comment cela a répercuté en France, où la loi a vu récemment le jour? Tout le monde s'y est mêlé, bien entendu. Charlie Hebdo a dédié sa une au thème; Martin Vidberg, lui, a posté quelque chose à ce propos. Et comme un viral, les images et les charges se multiplient. On a désormais essayé de faire une compilation des meilleures et des pires images autour de ce thème.

Que l'on soit pour, que l'on soit contre, que l'on trouve celui-ci mieux que celui-là, il faut voir et écouter les opinions qui divergent afin de formuler la nôtre. C'est ainsi que progresse la science et les hommes. De la discussion, jaillit la lumière.

Score de la votation à l'Assemblée Nationale




























 

25.4.13

Paasé simple, mode d'emploi

Oubliez les amas de radical du verbe associé à telle ou telle terminaison. Le passé simple est beaucoup plus simple que ce que l'on peut imaginer. Selon même les linguistes diplômes, ce qu'exclut Emmanuel, moi avec, voici l'une des raisons pour lesquelles on a abandonné ce temps verbal: tout ce qui est compliqué et dont les paramètres ne se répètent pas finit par tomber dans l'oubli de l'usage.

Cependant, les exemples ci-dessous nous font croire qu'il aurait été plus facile de le retenir si on nous avait montré tel usage de ce temps verbal:

Selon vous, c'est bien fun, pas vrai?

22.4.13

Les découvertes de la journée de la Terre

Y aurait-il un septième contient?
Le réchauffement climatique demeure à l'ordre du jour depuis la canicule 2003. En effet, on discute de plus en plus au travers de grandes conventions, malgré le manque d'objectivité de beaucoup d'entre elles, ce que deviendra notre planète dans les années qui viennent. Les autorités n'arrivant pas à un consensus et les scientifiques n'étant pas trop sûr si l'actuel réchauffement climatique est dû à une nouvelle ère glaciale ou à l'industrialisation massive du XIXè siècle, voici qu'un nouveau contient commence à faire du buzz et inquiéter les autorités, ainsi que les habitants de l'Océan Pacifique.
Il est certes vrai que l'on avait le souci à cause de la mort des tortues intoxiquées par des plastiques arrosés dans les océans. Et pourtant, l'annonce d'un continent-plastique qui aurait plus de 3 millions de km², soit 7 fois la France et la moitié d'Australie, est une nouvelle des plus préoccupantes.
Pour obtenir d'autres informations, cliquez sur l'image ci-contre, ou regardez ce reportage paru sur Arte il y a quelques semaines.
Les risques ne concernent pas que la vie marine. Toute la chaîne alimentaire, l'homme étant le plus gros prédateur confondu, est en danger. Toutefois, comme le continent vagabonde selon varient les courants, les gouvernements font semblant de ne rien voir, en faisant même sourde oreille à ceux qui dénoncent. Comme toujours! Sur cela, rien de nouveau.



Laurent Authier, responsable de ce post, fait sonner l'alerte:
"Découvert en 1999 par le navigateur américain Charles Moore, ce qu'on appelle le 7ème continent est un gigantesque amas de déchets, situé entre les côtes de Hawaï et l'Amérique du Nord.
Ces millions de tonnes de plastiques s'amassent sur une superficie estimée à 3,4 millions de km² selon le Cniid (1), équivalant à plus de six fois la France. Ce « continent » s'est progressivement formé dans l'océan Pacifique Nord, récoltant et concentrant via les courants marins des déchets provenant d'Asie du sud-est et d'Amérique de l'Ouest. La catastrophe de Fukushima aurait contribué, à elle seule, à l'ajout de trois millions de tonnes de déchets.

De par sa position dans les eaux internationales, lesquelles appartiennent à tous ou à personne au gré des nécessités, chacun se dédouane de ce problème qui ne cesse de grossir. Pourtant, l'impact sur l'environnement, et notamment la faune marine, est réel (contamination de la chaîne alimentaire etc.).
Aussi, l'association OSL (Ocean Scientific Logistic) a mis sur pied une expédition, visant à évaluer l'impact de ce condensé de pollution. Afin de le sensibiliser, elle tiendra le public informé de ses recherches via un blog dédié (2). Seules deux expéditions scientifiques américaines se sont déjà rendues sur place, respectivement en 2006 et en 2009. Selon OSL, si rien n'est fait, dans 20 ans, ce continent sera aussi grand que l'Europe."

Grâce à l'importante collaboration de Lelê Teles.

15.4.13

Femme au téléphone portable, 1938

Comment ça se fait possible? Voici ce qui vient d'arriver à la boîte postale d'Emmanuel, qui serait même sur le point de devenir un viral: une femme tenant entre ses doigts un téléphone portable. Or, si l'on vient de fêter les quarante ans du premier appel fait à partir d'un téléphone cellulaire, commment se ferait-il possible qu'une femme tienne un appareil d'une taille trois fois plus petite que celle du pionnier Motorola?
Pour les uns, la preuve que les voyages dans le temps ont déjà eu leur coup d'envoi; pour d'autres, rien qu'un montage bien mal conçu ou même un hommage à une grand-mère bien communicative.
Et pour vous? Regardez la vidéo, puis présentez vos propres conclusions.


En 1938, une femme a été filmée avec un téléphone portable ! par Gentside

Les Français selon eux-mêmes

Oui, on a ces mille et une rivalités régionales partout. On imite des accents, on dit ceci et cela de notre voisin - car il faut prouver qu'on est toujours meilleur qu'eux, bien sûr! Et voilà donc que cette vidéo nous fait preuve de comment les Français se voient eux-mêmes.



C'est vachement drôle le point de vue des Ardennais...

Et le reste du monde? Cliquez ici pour découvrir.

20.3.13

L'enfant d'en-haut

L'Enfant d'en Haut : afficheDans le cadre de la Semaine de la Francophonie, et aussi lors des événements ainsi que des manifestations culturelles ayant lieu cette semaine, Emmanuel vous fait une recommandation tout à fait spéciale. Le film l'enfant d'en-haut, de Ursula Meier, a été à l'affiche hier, exclusivement aux jeunes étudiants du Centre de langues de Ceilândia. Pour l'ensemble du public, il sera de retour ce samedi 23 au Centre culturel de la Banque du Brésil.
La séance a fait salle pleine cet après-midi, où les étudiants ont pu découvrir aussi l'autre côté du glamour des vacances à la neige. En effet, le grand écran a vu défiler l'histoire d'un jeune garçon qui vole les skis et l'équipement des riches touristes dans la station de ski où il vit seul avec sa soeur Louise, qui vient de perdre son travail. On est à tout moment confronté à des contrastes: alors qu'on voit des jeunes s'amuser dans la neige, on découvre aussi la dure vie dans un HLM où l'on se squatte dans des conditions lamentables. Le garçon mène une vie medíocre, semblant être sans issue; sa soeur, quant à elle, se lance dans un métier obscur que l'on méconnait et, par consequent, on y spécule, surtout quand on la voit fréquenter plusieurs hommes.
Le "plus" du film est la participation de l'actrice américaine Gillian Anderson (the X-Files), qui joue le rôle d'une touriste anglophone qui croit à l'histoire que le Julien est le fils d'un riche propriétaire d'un hotel. Il faut également souligner que la bande son et les acteurs sur scène sont irrétocables, ce qui nous insère dans le contexte du film nous faisant remonter dans la mémoire que peut-être on connaît quelqu'un qui vit dans ces mêmes conditions sensibles et qui faute de moyens, doit faire de ces tous petits délits afin de survive.
Si ce bref résumé vous atire l'attention, réservez vos places pour la séance de ce samedi à 18h30 (fermeture des salles à 18h15). Pour confirmer un peu de ce qu'on vient de décrire, voici la bande annonce.






18.3.13

La semaine de la francophonie: culture à la portée de la main

Ce mercredi, on fête la journée mondiale de la Francophonie. Et chaque année, le monde francophone se réunit notamment pour pratiquer son français et aussi pour se mettre en pratique. De plus, il est temps aussi de faire découvrir la culture francophone à la portée de la main.

Et dans la Capitale, le son de cloche ne pourrait pas être différent. Aujourd'hui, il y aura l'ouverture, ayant pour suite le concert du chanteur québécois David Giguère. Et pour parler de concerts, demain, il y a Mademoiselle K, pour ceux qui aiment le pop. Mais ce n'est pas tout. On aura aussi des expositions, des ateliers gastronomiques, des expositions... la grande innovation de cette année seront les ateliers spécifiques aux étudiants des écoles publiques de langues.

Eh, les francophiles, venez nous réjoindre à cette grande fête de la langue.

Pour découvrir le programme, cliquez ici.
Si vous voulez une dégustation de Mademoiselle K, vous pouvez cliquer ici.
Vous pouvez aussi aimer la page sur facebook en cliquant ici.
Et si vous êtes intéressés à un tout petit échantillon de ce cui vous attend sur les grands écrans, cliquez ici. N'oubliez pas de mettre par la suite le nom du film en français.

Amusez-vous bien.

8.3.13

"Français + vivez à la française", vous invite au cinéma

Maintenant, on va vivre à la française!
Et voilà que le programme Français + est de retour. Cette fois-ci, on se mettra devant le grand écran pour voir un nouveau grand classique de la cinémathèque française.
Encore qu'il s'agisse d'un film "peu français", ne réunissant aucun des clichés des films dits cultes européen, "Le Pacte des Loups" est une histoire qui regroupe des éléments d'actions typiques des films de sa génération d'Outre Atlantique, afin de nous mettre un peu l'ambiance d'un XVIIIè siècle pré-révolutionnaire. Pour d'autres, par ailleurs, c'est un film d'action à la Chan entremêlée d'une épouvante à la Blair ou à la Kassovitz.
Et pourtant, comme vous le connaissez davantage, Emmanuel, il vous dit qu'il vaut mieux voir que de croire. Nous sommes désormais tous ses invités le samedi 16 mars pour ce film. Au préalable, voici sa bande-annonce qui vous permettra de goûter le plat principal à être servi la semaine prochaine, escorté de pop-corn et quelques lots qui seront offerts lors de la séance. Et n'oubliez pas que l'on commence à 19 heures, à l'auditorium Ademar-de-Faria, de COOPLEM IDIOMAS, centre de Asa Norte.

Amusez-vous bien et parlez français, c'est super!

...et attention: Ce film est déconseillé aux moins de 16 ans.

Ah, la bande-annonce:

27.2.13

On facebooke en français, bien sûr!

Bleu, Blanc, Rouge. Le plaisir et la liberte d'apprendre
Nous sommes de plus en plus connectés. Avec un compte Facebook, on peut tout faire, on a la chance de tout faire; de même, on reçoit pas mal de pubs, spams, mèmes, tout cela base sur les contacts que nous avons et aussi sur ce que l'on visite.

Or, pourquoi pas ne pas mieux exploiter cet outil? Pourquoi ne pas montrer aux autres qu'il est possible de pratiquer son français autrement, malgré les distances et la faute de moyens de s'y mettre?


Quand on aime, on mange et on parle. On vit, quoi!
Et ouais, avec un compte Facebook, vous pouvez non seulement faire un peu les éphémérides - les vôtres comprises, bien entendu! - et aussi se mettre en pratique.
touchant au français, il y a deux profils nous intéressant. Le plus connu est certainement "J'aime le français", avec quelque 200 000 adhérents. Sur cette page, vous avez l'occasion de faire le point de langue, vous pouvez aussi rire un peu (développer le sens de l'humour en langue étrangère est une des compétences les plus importantes, surtout quand on pense que l'humour français est roi!) et, surtout, partager des contenus, commenter les photos, enfin, se mettre à taper la tchatche.

Autre profil intéressant à remarquer, c'est le Bleu, blanc, rouge. ce profil 100% brasilien (note de la rédaction: de Brasilia) a surgi d'un besoin de plus en plus constant de se mettre en pratique, voire de faire interagir les élèves, d'un Centre public de langues de Brasilia. La collaboration faite par son tout petit groupe d'amis vaut un détour, faisant la preuve que parfois, l'audimat ne represente pas que de la quantité.

J'aime le français car je parle français. Et vous?
Celui-ci, Emmanuel vient de le découvrir. Le profil s'appelle "Mange, aime, parle en français", où vous trouvez un contenu semblable aux précédents, avec un grand atout: la sensibilité nous étant confiée par le titre.

Dites, avez-vous aimé autant? Si "oui", il suffit de partager ce contenu. Si "non", Emmanuel vient de m'avouer qu'il est persuadé que vous pouvez l'aimer lorsque vous cliquerez sur le pouce.


 ...et si vous voulez visiter ces profils, cliquez sur les images réparties dans ce post.

24.1.13

"Paris Manhattan", de Sophie Lellouche

Après "Minuit à Paris", film de Woody Allen qui a fait carton partout dans le monde, le Festival Varilux du cinema français a fait afficher sur nos grands écrans le film "Paris-Manhattan", de la jeune cinéaste Sophie Lellouche. Et pour bien attirer votre curiosité, voici sa bande-annonce:



Et alors, ça vous dit? Et bien, il suffit de retenir vos sièges soit chez Itaú Casa Park ou si vous le préférez, il est à l'affiche aussi chez Cine Cultura Liberty. D'ailleurs, si vous avez choisi la dernière option, vous pouvez aussi faire une double séance en regardant le film français qui a été em tête de tous les palmarès tout au long des deux dernières années... et continuer de s'emouvoir et, pouquoi pas, rigoler un peu?

On vous souhaite une bonne soirée!

23.1.13

Ces homographes qui nous virent la langue et la tête

S'il y a quelque chose qui rend belle la langue française, il faut bien l'avouer, c'est la découverte des différences de ces mots se ressemblant mais appartenant á des familles de mots totalement différentes. Avec vous, les homographes non homophones!
Voici un bel exemple:
"Sortant de l’abbaye où les poules du couvent couvent, je vis ces vis. Nous portions nos portions, lorsque mes fils ont cassé les fils. Je suis content qu’il vous content cette histoire. Mon premier fils est de l’Est, il est fier et l’on peut s’y fier, ils n’ont pas un caractère violent et ne violent pas leurs promesses, leurs femmes se parent de fleurs pour leur parent. Elles ne se négligent pas, je suis plus négligent. Elles excellent à composer un excellent repas avec des poissons qui affluent de l’affluent. Il convient qu’elles convient leurs amis, elles expédient une lettre pour les inviter, c’est un bon
expédient. Il serait bien que nous éditions cette histoire pour en réaliser de belles éditions."

Voyons aussi aussi quelques exemples d’homographes de même prononciation (Homographes homophones)

"Cette dame qui dame le sol Je vais d'abord te dire qu'elle est d'abord agréable. A Calais, où je calais ma voiture, le mousse grattait la mousse de la coque. Le bruit dérangea une grue, elle alla se percher sur la grue. On ne badine pas avec une badine. en mangeant des éclairs au chocolat à la lueur des éclairs. En découvrant le palais royal, il en eut le palais asséché, je ne pense pas qu'il faille relever la faille de mon raisonnement."

Ah, et il y a aussi celui-là:

22.1.13

Des films sans sortir du canapé

 


MyFrenchFilmFestival 2013 - Official trailer - 3 por Myfrenchfilmfestival
La bande annonce du MYFrenchFilmFestival 2013

Les cinéphiles en raffolent. On a entamé, jeudi dernier, le célèbre my French FilmFstival. Tout au long de ce mois de janvier, de même que pour animer votre Carnaval au mois de Février, il y a la nouvelle édition du French Film Festival qui est de retour avec des films em compétition, des courts et même des classiques hyper cultes tel que "Les tontons flingueurs".
On vous demande de cliquer ici afin de découvrir quels sont les films à l'affiche cette année. Et si vous voulez vous tenir au courant des avis sur les films, vous n'avez qu'à aimer leur fanpage en cliquant ici. Pour ceux et celles voulant aller un peu plus loin, en solo, en tandem, en groupe ou tout seul, le CAVILAM a mis au point quelques fiches pédagogiques au sujet de quelques films, ce que vous découvrirez en cliquant ici.

En tout cas, nous parlons français, nous vivons français et nous éprouvons la culture française, à travers ces beaux films qui nous font rêver. Emmanuel vous conseille de faire le même.