Pages

22.8.12

Et quand on est persuadé que l'impossible est vraiment impossible...

Du portail Yahoo, les éphémérides sport du 21 août:
Soyons réalistes. Exigeons l'impossible!

Une scène bien bien remarquable se produit lors de la final de l'open Tchèque de Floorball (une sorte de hockey sur un terrain de hand).
Toute l'équipe est dans la surface de réparation, le gardien avec, et les adversaires auront un coup franc à leur faveur. J'ai tout essayé pour mettre la vidéo ici, mais sans réussite. Et pourtant, si vous voulez voir ce qui se passe par la suite, cliquez sur la légende de l'image ci-contre.

À votre avis?


20.8.12

Non, non, rien n'a changé

Voici une chanson qui nous remonte aux années 1970, à vrai dire, à l'année de Grâce 1970. Le monde entier semble touché par les horreurs de la guerre du Viêt-nam, on vient de sortir de la ferme, on entend un type demander une chance à la paix depuis son lit... En France, le son de cloche n'est guère différent; des groupes  et des groupes aparaissent en chantant les horreurs de la guerre et en nous annonçant une réalité altermondialiste.

Bref, this is the age of aquarius. Et nous avons un groupe de jeunes choristes qui surgissent à Asnières-sur-Seine se faisant encourager par ce scénario sombre et triste. À ce stade, Les Poppys, alors que le sang coulait sur les petits écrans avec cet instrument bizarre ne sonnant que du ratatata, nous chante l'amour, la fraternité et la paix, enfin, tout ce qui va à l'encontre d'un monde adulte guerroyeur et violent.

Ce groupe a bien fait carton à l'époque où on disait aux gens de faire l'amour à la place de la guerre. Aujourd'hui, il semble un peu dans l'oubli; même un site non-officiel leur ayant été dédié ne reçoit plus de mise à jour faute de motivation de son animateur ainsi que faute de sources fiables. Cependant, ces deux vidéos nous rappellent que non, rien n'a changé: Les Enfoirés ont repris le tube Non, non, rien a changé en 2006, afin de faire soutenir leur Restos du Coeur, et aussi on décroche une belle surprise de la part de Benoît Poelvoorde dans le film Cowboy.





Emmanuel vient de m'avouer qu'il se frémit complètement après avoir écouté la version chorale. Et moi avec.

Comme disait un autre belge, M. Giedo Custers: "tant que les doigts de ma mais seront différents, je serai cap' d'apprendre".

16.8.12

Les éphémérides du jour - France Inter

Bonsoir, il est 15 heures temps de Paris, 14 heures en temps Universel. Voici comment normalement débutent les informations chez Radio France Internationale. Pour vous tenir au courant de ce qui fait du neuf en France. Voici les informations de 19 heures sur France Inter.


Pour découvrir d'autres articles, et aussi pour se tenir au courant des éphémérides, cliquez sur France Inter.

11.8.12

Les médias en France

Les voici, à votre disposition.

Je dois trouver une plate-forme histoire de le mettre plus au privé. Je dois protéger mon matos de recherche, quand même.

1.8.12

Ce que les femmes écoutent dans les rues de Bruxelles

Les filles, les femmes, vous avez peut-être écouté au moins une fois dans la vie des mots, des propositions un peu louches à votre égard pendant que vous vous promeniez dans une rue fréquentée, voire devant les chantiers. Toutefois, ce que cette jeune réalisatrice a voulu montrer avec son projet de fin de cours dépasse même toutes les limites de la bienséance et du bon savoir-vivre.
Un beau matin, Sophie Peeters a pris son caméra et a répertorié toute sorte d'injures qui lui ont été dirigés et, par conséquent, à toute femme se promenant dans ce quartier. De même, elle se demandait souvent si c'est elle qui se porte trop provocante ou si ces vêtements seraient trop courts ou à des fentes trop profondes. Ce nonobstant, il suffit de voir ce qu'elle porte dans ce reportage et l'on aura constaté qu'il n'y a rien d'extraordinaire dans sa tenue.
Le journal français Le Figaro y a, bien sûr, ajouté son grain de sel. Celui-ci soulignant que certains jugent le film pour son supposé caractère raciste, la réalisatrice a répondu d'emblée: «C'était l'une de mes grandes craintes, comment traiter de cette thématique sans tourner un film raciste? Car c'est une réalité: quand on se promène à Bruxelles, neuf fois sur dix, ces insultes sont proférées par un allochtone (un étranger, NDLR.) Mais ces personnes ne sont pas représentatives de toute la communauté maghrébine.» réagit-elle.

Voici un reportage sur ce thème diffusé sur RTBF.


Je vous conseille aussi de découvrir la bande-annonce de ce film en cliquant ici.