Pages

7.12.12

On a davantage répercuté la disparition de Niemeyer

Oscar Niemeyer (1906-2012)
L'architecture mondiale a perdu un de ses repères. Qu'on l'aime, qu'on le déteste, Oscar Niemeyer fait sans aucun doute partie du panthéon des beaux arts avec ses lignes courbes, ses coupoles concaves ou convexes aussi ludiques qu'un jeu d'enfant. Ses avis aussi très particuliers, son caractère grognon quand on le reprochait d'être trop artistique au détriment de la fonctionnalité de ses oeuvres ne trouveront plus de paire dans le monde des arts. À moins que quelqu'un ne réussise à vivre autant que lui, à l'horizon 2100...

Mercredi dernier, âgé de 104 ans, Oscar Niemeyer n'a pas fait qu'un orphelin. Certes, les Brasiliens se sentent ainsi, les architectes se sentent ainsi, les enfants de 8 et de 80 ans s'amusant à repérer ce que disent autrui dans une des dix colonnes de la Cathédrale de Brasilia se sentent ainsi. Dommage que des hommes comme celui-ci nous quittent aussitôt; c'est comme si l'humanité ne s'était pas aperçu d'avoir déjà vu passer un siècle, deux Guerres mondiales, deux crashs boursiers, des miliers et des miliers d'indépendances, de truchements, de conseillers généraux, de changement de devises, enfin, de Buster Keaton à Jean Dujardin, du phonographe au Mp3, du Diesel à l'hybride...

Et l'univers francophone, comment a-t-il répercuté la mort de ce monsieur centenaire qui fumait, bossait et baisait (pardonnez-moi, chers lecteurs) tous les jours?

L'humanité, publication de gauche:
L'Humanité rend hommage à Oscar Niemeyer
L'Humanité rend hommage à Niemeyer

Le Monde: Brasilia, le choc visuel de Niemeyer (album photo)

France Info



Que chacun a son avis à propos de ce type, il en est certes vrai. Et pourtant, apprenons avec les anthropophages des tribus brésiliennes et mangeons ce qu'il y a de mieux à manger chez ceux que l'on n'aime pas.



5.12.12

Français + à table! Bien nourri, bien joué


Logo Français +, nous faisant remarquer que
le cours de français chez COOPLEM est beaucoup plus que les classes.
Peut-être Caroline Borges racontait quelque chose de drôle.
Regardez la tête que font les autres...
Photo: Wendel Rodrigues
Sous les cris de « vraiment phénoménal » et de « soirée inoubliable », la seconde intervention de FRANÇAIS + a eu lieu samedi dernier au restaurant « l’Atelier du Chef ». Après invitation des élèves COOPLEM à ce qu’ils viennent parler français autour d’une table, la jonction de l’utile à l’agréable, le chef Lionel Ortega a ouvert les portes de son restaurant le premier décembre pour que cette manifestation culturelle ait lieu. Comme résultat, on a fait salle pleine, malgré que seulement le tiers des réservations ait été fait… et on a pu parler français.
Mais qu’a-t-il tant fait régaler les gens ? Le menu proposé par Ortega a été spécialement conçu pour cette occasion. En entrée, salade de tomates pelées, avec des croutons de fromage et des noix flambées. Comme plat de résistance, deux choix incontournables : soit le filet de sole escorté d’un risotto de tomates et des légumes confites ; soit le filet mignon accompagné de purée fromage et légumes au caramel. Le dessert, lui aussi a valu un détour : le brownie et son inséparable glace à la crème ont eu aussi l’honneur de exaucer les sens des francophiles occupant tout le secondétage de l’établissement. Or, un menu français destiné à un public de très bon goût ne pouvait pas éconduire quelques verres de vin, à la fois rouge, rosé ou blanc, selon le mets qui a été présenté aux convives ; cerise sur gâteau d’une nuit totalement délicieuse.
La salle étant pleine, certains ont dû s'asseoir ailleurs...
Photo: Wendel Rodrigues
Touchant à l’ambiance, on peut dire qu’il y avait un mixte de rencontre, de happy hour – étant donné que certains sont allés tout droit au resto à l’issue de leurs classes – mais aussi de découverte de nouveaux amis ainsi que de ses propres capacités linguistiquesAdriani Tiussi a profité de l’occasion pour reprendre contact avec son français trois ans après la remise de son diplôme. Invitée au dîner par son amie Ana Lúcia, celle-ci étudiante du prépaDELF à ÁguasClaras, elle a dit que grâce à des événements pareils, elle a repris le goût de parler français. En outre, elle a pu faire quelques importantes recommandations aux étudiants futurs touristes à Paris : où aller, en quelle saison y aller, comment faire pour sauver des euros entre autres.
De même, le témoignage de Wendel Rodrigues nous dessine aussi un excellent portrait de ce que fut la soirée. À travers une réaction aux réseaux sociaux, il juge que « c'était une soirée inoubliable, bien sûr ! Une expérience très intéressante, une nouriture fantastique et avec des gens formidables! » Encore beaucoup d’autres déclarations spontanées font croire que le projet procure aux élèves la douceur des fruits de la saison, en dépit des commentaires « amers » sur les ennuis de la grammaire française. Cependant, il faut toujours penser aux philosophes grecs, nous signalant qu’au même temps que les fruits de l’éducations sont doux, leurs racines sont extrêmement âcres. Et comme on ne mange pas de racines, éprouvons donc la douceur de ces chairs.
L’occasion a été aussi très opportune pour décerner le lauréat de l’année à Luiz Henrique Lisboa Marto. Il a gagné une bourse d’études de COOPLEM pour le premier semestre 2013 après avoir participé au quiz culturel du IIICOOPFESTIVAL, qui se réalisa exactement trois mois avant ce dîner d’honneur. Très ému au moment de recevoir son lauréat, il s’est limité à dire « grand merci ».

Et Emmanuel s’utilise lui aussi des mots de Marto pour prendre congé de vous, voire féliciter l'initiative de Caroline Borges et de Tatiana Figuerêdo à l'organisation de cet événement. L’année 2012 est sur le point de finir; le monde en ira de même, selon les Aztèques. Si on survit à la seconde hécatombe de ce siècle, on aura la chance d’entamer 2013 avec d’autres chances de pratiquer notre français. Car comme vous le savez, parlez FRANÇAIS +, c’est encore plus super !

28.11.12

Info ou intox? Pourquoi on en veut la mascotte?

"et moi, qui pensait que Brazuca, c'était nul comme prénom!"
Une fois que la mascotte de la Coupe du Monde 2014 a été choisie, on soumet son nom à la préférence populaire. Et pourtant.
Les trois prénoms ayant été choisis par les publicitaires de Coca-Cola afin de baptiser la mascotte de la Coupe du Monde de 2014 ont été soumis au scrutin populaire, malgré qu'ils aient une faible acceptation aurpès de l'opinion publique. Or, l'animal très populaire dans le sertão brésilien sest vu attribuer des prénoms disons... inusités. Aussi créatifs que la capacité de certains parents attribuant à leurs enfants un mélange de leurs prénoms (Claudionor= Cláudio+Eleonor), le petit tatou aurait pu s'appeler Amijubi (amitié+joie); Zuzeco (bleu+écologie) ou Fuleco (foot+écologie). Et voilà donc que l'opinion publique s'est fait parmi trois maux, le moindre. Et on finit par attribuer Fuleco pour désigner la mascotte de la Coupe.
Encore que sympathique, Fuleco n'a pas que des amis
Bien sûr que le choix paru comme un scoop sur la chaîne Globo, lors de l'émission Fantástico, a fait immédiatement du buzz non seulement dans les réseaux sociaux, mais aussi un peu partout dans le monde. Les antennes de France Info ont vite essayé de comprendre cette indignation du peuple brésilien, toujours très connu pour sa prise de point de vue trop acharné. En bref, les commentaires sur le profil Facebook de la radio allaient de l'explication didactique à l'indignation extrême, celle-ci probablement excitée par les agressions soumises par la pauvre mascotte lors de sa tournée dans les principaux villes du pays: la totem gonflable du pauvre tatou a été pognardé presque partout où il est passé.

Zoom avec Élodie Touchard


Franchement, si tous nos problèmes étaient déjà résolus, on pourrait se bagarrer à cause du nom d'une mascotte. Mais comme il n'en est pas le cas, occupons-nous de ce qui intéresse vraiment.

19.11.12

Français +, ça buzze!

le 8 novembre dernier, le premier "Français +" nous présente... la baguette.

Jeudi, 8 novembre. À 19 heures, dans deux centres COOPLEM IDIOMAS a eu lieu la première édition de Français +.

Logo nous rappelant
l'ambiance dans laquelle
on fait connaissance
et où l'on retrouve nos vieux amis
Or, qu'est-ce que Français +? Selon nous a précisé le Bureau pédagogique de français, il s'agit d'un projet conçu avec pour objet faire rencontrer ainsi que faire parler les élèves et tout autre francophile à "dérouiller", voire "booster", son français. Lors de la première édition un reportage portant sur le mets le plus français demeurant notre imagination: la baguette. Sous ce prétexte, les uns ont mis la main à la pâte; d'autres ont pu discuter et se faire de nouveaux amis.

L'étudiant et blogueur Iago Morais a, lui aussi, mis la main à la pâte sous l'orientation de Caroline Borges, professeur et l'une des mères de ce projet, ayant animé la séance à Asa Norte. Considéré à la fois comme un grand enthousiaste de la langue française et un habitué des interventions culturelles francophones à Brasilia, Iago a trouvé "très intérressant" et "délicieux" le document sur l'histoire de la baguette, mais aussi le pain issu de son travail. "Visant non seulement à enrichir le vocabulaire mais aussi à s’amuser, nous avons fait du pain (dans mon cas, euh, j’ai essayé quand même). Et pour finir, nous avons bavardé un tout petit peu en mangeant de la vraie baguette française. Je dis mille fois que j’adore tout ce que COOPLEM fait pour l’enseignement des langues étrangères," a-t-il ajouté.

Georges a pu rencontrer ses anciennes collègues de cours,
Mariana et Clarissa, ainsi que son ancienne professeur Vera,
grâce à Français +
Un autre partcipant et enthousiaste du programme est Georges Elias Azar Filho, ancien élève de COOPLEM. "C'est une grande opportunité de pratiquer la langue française avec détente et de revoir les amis. C'est un grand rendez-vous avec la culture ! Il a été, aussi, une chance de connaître d'autres élèves de différents niveaux et aussi d'échanger des expériences. C'est super", a-t-il indiqué.

Le fait que ces deux témoignages figurent sur des profils des réseaux sociaux nous indiquent la réussite de ce programme. Ainsi, beaucoup d'autres professeurs et directeurs pédagogiques envisagent déjà à faire pareil. Bref, tout ce qui sort du tram-tram, de la routine de réciter puis copier des verbes non seulement encourage, mais aussi buzze.

Et vous? Le programme vous intéresse-t-il autant? Bien, l'affiche ci-dessous nous indique la nouvelle intervention de Français +. Cette fois-ci, on vous mettra la table en compagnie du chef français Lionel Ortega.

Voici le menu présenté et mis au point par le chef Lionel Ortega
Les désireux de participer à la prochaine séance doivent réserver au plus tard avant le 26 novembre par le courrier électronique: cooordfrances@cooplemidiomas.com.br. Une remarque bien importante: il est bien probable qu'une caution vous sera demandée, à titre de confirmation de la présence.

Donc, on vous attend encore à faire partie de ce délicieux programme. Pensez à faire votre réservation car Emmanuel s'occupera après d'en faire le buzz, bien entendu!

Et n'oublions jamais la devise:
PARLEZ FRANÇAIS, C'EST SUPER!
PARLEZ FRANÇAIS +, C'EST ENCORE PLUS SUPER!

30.10.12

Que connaissez-vous sur l'Islande?

Bon, selon Emmanuel, il me dit être un pays aussi froid que sa Chicoutimi natale, il y a Björk qui en est originaire et les reportages de l'extrême parus récemment sur Fantastico.
Mais que s'est-il passé là-bas depuis 2008? Selon ce que nous annonce le blogue The Plot 911, cette petit pays entre l'Europe et les États-Unis entreprend, depuis 2008, une révolution tranquille qui a aboutit au démissionnement de ses mandataires et convocation d'une nouvelle Assemblée consituante, sans qu'un coup de fusil soit tiré.
Or, il est certes pertinent de se poser une question: pourquoi notre presse n'en fait pas de ses choux gras, une fois que l'on vante davantage le denommé "printemps arabe", un mouvement, d'ailleurs, de même nature? Peut-on vraiment croire à une liberté de presse effective? Pourquoi le blog nous encourageant à voir ce qui se passe là-bas sest vu juguler d'Internet pour "attentat aux droits de l'image"? Ce qui nous reste à faire, c'est préparer nos pop-corns et voir ce pan de vidéo pour réfléchir ensuite. Faites, d'abord, ce que quelque 900 000 de personnes sur Terre on fait, puis réfléchissez un peu les raisons pour lesquelles la presse occidentale prend cette affaire pour un fait sans importance, tel quel les élections remportées par la gauche séparatiste au Québec, voire le manque d'élections continues en Belarus.

10.10.12

"Mensalão" international



Il est certes difficile de trouver des échos de ce qui se passe dans notre pays dans la presse internationale. Cependant, lorsqu'il s'agit d'une preuve d'existance de notre état démocratique de croit, ce fait entre dans le palmarès des incontournables.
Le jugement du procès-verbal 470 à la cour Suprême buzze, par exemple, sur la page du droitiste Le Figaro, sous le titre Brésil: des proches de Lula condamnés pour corruption, on indique que la condamnation est due au fait que José Dirceu, "66 ans, l'ancien bras droit de Lula, le principal accusé politique de ce procès entamé début août, est considéré par le rapporteur du procès comme le chef de ce système."
La Radio France Internationale, elle aussi nous en raconte du neuf. Dans l'article paru le premier septembre dénommé Premières condamnations dans l'affaire de corruption de mensalão, le correspondant François Cardona cite une phrase du Ministre Celso de Melo, le premier à voter pour la condamnation de João Paulo Cunha. Selon Melo, « Des fonctionnaires qui se laissent corrompre, et les particuliers qui corrompent les serviteurs de l’Etat, ce sont eux les profanateurs de la République. »
Achin Lippold, journaliste aussi chez RFI, estime que la lutte de la présidente Dilma Roussef contre la corruption est des plus difficiles. Comme figure dans l'article Brésil: la lutte difficile de Dilma Roussef contre la corruption, la présidente ne voit pas le fait de défénestrer des corrpompus de son ministère comme du simple ménage: « Normalement, vous faites le ménage entre 6 et 8 heures du matin, puis c’est terminé. Mais le contrôle des dépenses publiques est une activité à plein temps ». Après toute analyse, ce journaliste attribue le cancre de la corruption au système de gouvernement brésilien, qui ne permet pas aux caps de l'Exécutif de gouverner sans tisser quelques alliances. Le prix, maintes fois à payer est lourd.


Une fois fini ce résumé, quelques précisions se font importantes:

Alors que l'on condamne tel ou tel véhicule au Brésil d'annoncer ces tendances politiques ouvertement au-dessous de l'Équateur, cela n'arrive pas du tout à l'Hexagone. Au contraire, on doit le lire pour avoir de quoi contester, de quoi discuter. Or, on ne doit pas buter un kiosque à journal car il vend telle ou telle publication.
Alors que l'on condamne tel ou tel véhicule au Brésil d'annoncer ces tendances politiques ouvertement au-dessous de l'Équateur, cela n'arrive pas du tout à l'Hexagone. Au contraire, on doit le lire pour avoir de quoi contester, de quoi discuter. Or, on ne doit pas buter un kiosque à journal car il vend telle ou telle publication.

Autre point important: Emmanuel n'a pas lieu dans la vie politique, ni n'est partisant d'aucune couleur politique. Ce blog a pour but répercuter des éphémérides, aider les gens à être en contact avec la langue tout en la pratiquant, soit en lisant des articles, soit en se procurant quelques exercices. Cet article ne fait qu'écho à ce qui paraît dans les quotidiens internationaux par rapport à quelque chose ayant autant d'importance que le dernier chapitre du feuilleton et la finale des téléréalités, ceux-ci vus sous l'optique de phénomène de masse.
  

4.10.12

Emmanuel se procure des petits...

L'univers Internet 2.0 consiste non seulement à partager mais aussi à produire des contenus. Lorsque l'on s'y met, on entre dans un groupe très strict d'un internaute sur 10 capable de le faire, tous publics confondus. L'objectif de ce blogue était, au départ, un exercice d'écriture, ce qui s'est vite transformé en exercice de mise à jour, de tentative de mettre à point les éphémérides changeant nos vie et avis.

Et voici que toute bonne initiative peut, elle, mettre au monde ses enfants. Voilà la meilleure définition au blogue Le raconteur quotidien. Animé par mon chère élève Iago Morais (oui, d'accord, Caroline Borges a été sa première et désormais actuelle prof, quelqu'un aussi d'encourageant et croyant que la langue n'est pas tout simplement conjuguer le verbe "être" du subjonctif au participe composé, tel quel Tatiana Figuerêdo), ce blogue vise à mettre en pratique tout ce qu'il a appris. Une belle leçon à nous apprendre: tandis que beaucoup ne font que râler, chialer et culpabiliser autrui, puisque la meilleure façon de résoudre un problème est ingnorer sont existance, nous avons quelqu'un qui prend de l'élan afin de nous raconter ses sentiments.

À cet effet, il est preuvre d'être possible que l'on produise quoi que ce soit avec quelques peu d'heures par semaine: il suffit de les prendre pour pratiquer effectivement. Car ce que l'on fait en classe, ce n'est rien qu'un coup d'envoi de ce que l'on peut faire ailleurs.

Voici les fruits de l'encouragement.

1.10.12

À l'affiche, cette semaine...


Descrição: cid:image001.jpg@01CD9D72.81F65710

Voici ce qu'il y a à l'affiche du Ciné Français de l'Ambassade de France, cette semaine. Des dessins animés en français. C'est bien, ça, pas vrai?

On annonce également un débat à l'issue du film. Une bonne idée pour mettre en pratique son français dans un contexte tellement magnifique qui est le septième art.

Profitez-en bien!

27.9.12

Le "coup de boule" immortalisé

coup de boule zizou 300x170 Un algérien fait du coup de boule de Zidane une statue !!
"Coup de tête", d'Abdel Abdessemed,
photo du portail Leader Foot.
Ce blog ayant pour un de ses objectifs fare les éphémérides, que ce soient sérieuses ou pas, voici ce qui fait carton, ce qui buzze cette semaine.

Après s'être vu chanté et satyrisé par des lulus, Zinedine Zidane se verra éterniser le dernier épisode de sa brillante carrière grâce à un bout de bronze. Selon le précise plusieurs agences d'information et aussi ce qui a paru hier sur le portail du journal "Le Monde", la sculpture d'Abdel Abdessemed sera mise en exposition au Musée Beaubourg à partir du 3 octobre.
À titre d'information, on peut retrouver des artistes de rue, voire des scuptures à la Calder et Miro aux alentours dudit musée; tout cela s'inspire très certainement de ce que nous avons à l'intérieur, où l'on trouve des installations bien curieuses telle que cette photo ci-dessous:

Pierre Delacroix, un internaute quelconque, dit que la scupture le fait penser aux oeuvres de Caravaggio une fois qu'elle présente un thème de notre époque, en dépit de la violence. Installée provisoirement au parvis d'en face, elle attire l'attention de plusieurs curieux que l'on peut voir sur cette vidéo de l'AFP TV le portail du Monde:


Franchement, le regard nous fait penser pas aux impressions "rodinniennes"; quant au thème, je crains ne pas être l'épisode le plus glorieux de la carrière de Zizou, encore qu'il nous ait fait encaisser deux de ses coups de boule à la finale de la Coupe du Monde de 1998. À ce propos, comme la plupart des génies de la pelouse, lui aussi a eu des moments moins nobles, dont quelques-uns ont été minutieusement répertoriés dans le clip vidéo de la chanson "Coup de Boule":


Clip chanson du Coup de boule de Zidane por mitch78

...et aussi chez les Guignols:

Le Coup de Boule de Zizou por thibaultaja

Cliquez ici pour lire l'article du portail "Leader Foot".

On pourrait faire le même pour éterniser le moment le plus remarquable du Brésil aux deux dernières Coupes du Monde. Qu'en pensez-vous?
Felipe Melo et son coup de pied face aux Hollandais, 2010
La une du journal argentin OLÉ après
la défaite face aux Bleus en 2006.
Comme il faut toujours trouver un coupable, l'échec fut attribué par
les commentateurs de l'époque au fait que l'arrière-latéral
Roberto Carlos se renfilait les chaussettes au moment du coup franc résultant en but.
                                                    

20.9.12

La vraie inquiétude politique de ce monde

Alors que le monde entier se préoccupe des charges, des films, des offenses, des ripostes, des protections et des gaffes dites ou commises à tort et à travers, Le seul blogue qui répercute les élections municipales brésilliennes, tout en apprenant à l'électorat comment voter, c'est ici!

Voici ce qui a paru cette semaine sur l'AFP:



Car c'est ce qui nous touche.
Avec l'importante collaboration de Giselle Sousa. Merci beaucoup!

17.9.12

À l'aide des mères-poules, que faire lorsque les enfants quittent le nid?

Le syndrome du nid vide semble toucher un peu plus les mères que les pères. Au moins, ceci est le constat de l'auteure du livre Le syndrome du nid vide expliqué aux parents, de chez Albin Michel. Le fait que les enfants s'envolent peut représenter non seulement un dénichement mais aussi une sorte de re-naissance. Voici ce qu'elle a dit ce maitn sur les ondes de France Info:


Bon, au moins, si votre fils s'appelle Tanguy, peut-être il est valable de ne pas trop pleurer:

Et pourquoi ça ne vaut pas la peine de pleurer pour lui? Parce qu'à 28 ans, on devrait être capable de règler sa vie. Et pourtant, quand ses parents font tout et n'importe quoi histoire de le faire quitter la maison, il part vite pleurer sur les épaules de mamie. De ce fait, comment faire? S'il n'a pas trop envie de dénicher, on le force à le faire: maman ne lui procure plus son petit velouté, papa fait quelques aménagements dans sa suite et ainsi de suite.

Mais cela peut être encore pire. Il y a le cas de Luis Costa, 43 ans, toujours célibataire et chez maman:




12.9.12

1000 mots indispensables en français

C'est vrai qu'il ne suffit pas d'avoir son petit vocabulaire. Par contre, quand on l'associe à d'autres habiletés, linguistiques ou pas - oui, pour parler, ça compte aussi, la timidité ou son absence - cela facilite beaucoup toute tentative de communication en langue étrangère. N'oublions jamais que le corps lui aussi parle, parfois même beaucoup plus que notre bouche ou que nos intentions.
Avec vous, 1000 mots indispensables en français.

10.9.12

Le harcèlement: c'est ça le combat

Cyber-hacèlement: notre vrai combat.
crédits: tv5 Monde.
Toutes origines confondues, le harcèlement, puisqu'il s'est fait déqualifier comme du "chichi" pour devenir un cancre social, nous frappe à la porte de plus en plus constamment. L'intolérance aux différences devenant de plus en plus fort, les limites entre vie privée et vie en société étant minées par les partages Internet et les réseaux sociaux, un tout petit n'importe quoi semble être le moteur de toute sorte de harcèlement. Et les victimes sont parfois celles qui produisent le plus grand nombre de matériel; selon un baromètre paru sur Net écoute en 2010, les harceleurs et harcelés seraient, majoritairement, filles entre 10 et 14 ans.

Voilà pourquoi on a fait lancer cette campagne:




Malgré cette campagne, en janvier dernier, une jeune fille s'est vu mortellement poignarder à cause d'une publication sur Facebook où figuraient des photos très intimes d'une ancienne camarade de classe. Le résultat est que l'agresseur a été condamné à un prison pour meutre. Il a avoué avoir commis ce crime pour quelque 150 euros et quelques boissons. (voir dossier)

Les tragédies semblent se multiplier. À New York, un jeune s'est suicidé car on avait posté de photos de lui avec d'autres hommes, toutes suivies de messages avillissants. (voir reportage)

Tout ceci fait preuve que plus la technologie avance, plus l'homme remonte à l'Âge des pierres.
À prendre avec des gants.

Lisez aussi le Guide pratique pour lutter contre le harcèlement entre élèves.

6.9.12

Qui fait-il peur à Chuck Norris?

C'est super viral! Les personnages macho de Chuck Norris, avec des fusillades, des tueries, des cassages et des explosions, ont fait sa réputation si bien que l'on y trouve pas mal de blagues, comme, par exemple:


Danette se lève pour Chuck Norris.

Chuck Norris peut t'étrangler avec un téléphone sans fil.

Google, C'est le seul endroit où on peut taper Chuck Norris.

Un jour, Chuck Norris a eu 0/20 en latin. Depuis, c'est une langue morte.

Chuck Norris n'a pas de mère. Personne ne nique la mère de Chuck Norris.

C'est parce qu'il a rencontré Chuck Norris que Michael Jackson est devenu tout blanc.




Y aurait-il quelqu'un pouvant faire face à Chuck Norris?

Cette semaine, sur le site du Nouvel Obs, on a trouvé cette vidéo de Chuck Norris avec sa femme, montrant qu'un certain black et "ses idées socialistes" lui font peur.



Avec Obama, Chuck Norris prédit le socialisme et... por LeNouvelObservateur

Dites, tout ça est vrai sur Chuck Norris?
Si vous voulez trouver d'autres blagues, ou si vous voulez même les transformer, maintenant avec les nouveaux faits, cliquez ici.

La rentrée(4): Les patates, elles aussi, font la leur!

Pour voir d'autres patates, cliquez ici.

Passeport pour le français

cliquez ici pour accéder au contenu en ligne
Conçu par Michel Boiron et toute son équipe du CAVILAM, ce passeport concentre quelques astuces pour mieux apprendre, pour mieux motiver à apprendre, pour mieux apprendre à motiver et aussi pour se perfectionner en langue française même si on n'est pas dans l'Hexagone.
Bref, pour apprendre, il suffit de vouloir apprendre et de trouver les bons outils pour ce faire; par ailleurs, on doit ignorer des trucs genre "quand" et "si": le premier, ça peut exister ou pas et le deuxième, ça n'existe pas du tout.
Avec vous, le passeport pour le français. Demandez votre visa en découvrant ces étapes
...et amusez-vous bien, car parler français, c'est super!

 

 

 

 

 

 

 

 

   

   

   

   

   

   

   

   

 

 


4.9.12

3.9.12

La rentrée scolaire (2): la carrière de professeur serait-elle encourageante en France?


Les Réformes, les exigences, les aléas du métier, le décalage de salaire par rapport aux autres catégories de niveau supérieur... voici ce qui touche avec tout débouché voulant être professeur en France, selon l'avis du Directeur de l'IUFM de Caen, Basse-Normandie (ou Normandie-Inférieure, pous ceux qui préfèrent l'ancienne nomination):


La rentrée scolaire aussi pour bien manger à table

La progression de l'obésisté chez les enfants entraîne une préoccupation supplémentaire pour cette rentrée scolaire en France. L'obésité étant sur le point d'être classé comme épidémie, l'école va jouer un rôle important dans ce combat. La famille, elle aussi, doit s'en soucier.
Voici donc le thème du livre intitulé Les enfants à table! Les clefs d'une alimentation réussie, de Patrick Sérogé publié chez Flammarion et À paraître jeudi prochain. De ce fait, l'auteur a dit quelques mots ce matin sur les ondes de France Info.




Pour écouter d'autres informations, il suffit de cliquer ici.

...et quant à nous, que faire pour chasser ce problème?

22.8.12

Et quand on est persuadé que l'impossible est vraiment impossible...

Du portail Yahoo, les éphémérides sport du 21 août:
Soyons réalistes. Exigeons l'impossible!

Une scène bien bien remarquable se produit lors de la final de l'open Tchèque de Floorball (une sorte de hockey sur un terrain de hand).
Toute l'équipe est dans la surface de réparation, le gardien avec, et les adversaires auront un coup franc à leur faveur. J'ai tout essayé pour mettre la vidéo ici, mais sans réussite. Et pourtant, si vous voulez voir ce qui se passe par la suite, cliquez sur la légende de l'image ci-contre.

À votre avis?


20.8.12

Non, non, rien n'a changé

Voici une chanson qui nous remonte aux années 1970, à vrai dire, à l'année de Grâce 1970. Le monde entier semble touché par les horreurs de la guerre du Viêt-nam, on vient de sortir de la ferme, on entend un type demander une chance à la paix depuis son lit... En France, le son de cloche n'est guère différent; des groupes  et des groupes aparaissent en chantant les horreurs de la guerre et en nous annonçant une réalité altermondialiste.

Bref, this is the age of aquarius. Et nous avons un groupe de jeunes choristes qui surgissent à Asnières-sur-Seine se faisant encourager par ce scénario sombre et triste. À ce stade, Les Poppys, alors que le sang coulait sur les petits écrans avec cet instrument bizarre ne sonnant que du ratatata, nous chante l'amour, la fraternité et la paix, enfin, tout ce qui va à l'encontre d'un monde adulte guerroyeur et violent.

Ce groupe a bien fait carton à l'époque où on disait aux gens de faire l'amour à la place de la guerre. Aujourd'hui, il semble un peu dans l'oubli; même un site non-officiel leur ayant été dédié ne reçoit plus de mise à jour faute de motivation de son animateur ainsi que faute de sources fiables. Cependant, ces deux vidéos nous rappellent que non, rien n'a changé: Les Enfoirés ont repris le tube Non, non, rien a changé en 2006, afin de faire soutenir leur Restos du Coeur, et aussi on décroche une belle surprise de la part de Benoît Poelvoorde dans le film Cowboy.





Emmanuel vient de m'avouer qu'il se frémit complètement après avoir écouté la version chorale. Et moi avec.

Comme disait un autre belge, M. Giedo Custers: "tant que les doigts de ma mais seront différents, je serai cap' d'apprendre".

16.8.12

Les éphémérides du jour - France Inter

Bonsoir, il est 15 heures temps de Paris, 14 heures en temps Universel. Voici comment normalement débutent les informations chez Radio France Internationale. Pour vous tenir au courant de ce qui fait du neuf en France. Voici les informations de 19 heures sur France Inter.


Pour découvrir d'autres articles, et aussi pour se tenir au courant des éphémérides, cliquez sur France Inter.

11.8.12

Les médias en France

Les voici, à votre disposition.

Je dois trouver une plate-forme histoire de le mettre plus au privé. Je dois protéger mon matos de recherche, quand même.

1.8.12

Ce que les femmes écoutent dans les rues de Bruxelles

Les filles, les femmes, vous avez peut-être écouté au moins une fois dans la vie des mots, des propositions un peu louches à votre égard pendant que vous vous promeniez dans une rue fréquentée, voire devant les chantiers. Toutefois, ce que cette jeune réalisatrice a voulu montrer avec son projet de fin de cours dépasse même toutes les limites de la bienséance et du bon savoir-vivre.
Un beau matin, Sophie Peeters a pris son caméra et a répertorié toute sorte d'injures qui lui ont été dirigés et, par conséquent, à toute femme se promenant dans ce quartier. De même, elle se demandait souvent si c'est elle qui se porte trop provocante ou si ces vêtements seraient trop courts ou à des fentes trop profondes. Ce nonobstant, il suffit de voir ce qu'elle porte dans ce reportage et l'on aura constaté qu'il n'y a rien d'extraordinaire dans sa tenue.
Le journal français Le Figaro y a, bien sûr, ajouté son grain de sel. Celui-ci soulignant que certains jugent le film pour son supposé caractère raciste, la réalisatrice a répondu d'emblée: «C'était l'une de mes grandes craintes, comment traiter de cette thématique sans tourner un film raciste? Car c'est une réalité: quand on se promène à Bruxelles, neuf fois sur dix, ces insultes sont proférées par un allochtone (un étranger, NDLR.) Mais ces personnes ne sont pas représentatives de toute la communauté maghrébine.» réagit-elle.

Voici un reportage sur ce thème diffusé sur RTBF.


Je vous conseille aussi de découvrir la bande-annonce de ce film en cliquant ici.

30.7.12

Un précieux sésame pour devenir français

video
Voici une vidéo avec laquelle on a travaillé samedi dernier aux PrépaB2. Il s'agit du nouvel examen que doivent subir tous ceux soihaitant avoir la nationalité française. En bref, les candidats aux épreuves estiment que cela est coûteux et superflu. Le Gouvernement, lui, défend les épreuves en disant qu'elles se font nécessaires car il s'agit de la mise en contexte face aux questions quotidiennes.

Si vous avez quelque problème avec la vidéo, cliquez ici.
Si vous voulez encore des fiches et des activités pédagogiques, cliquez ici. (séquence 2)

Pour d'autres activités, le site Apprendre.tv est à votre disposition, ainsi que tout le portail TV5 Monde.

28.7.12

Ça bouge, même si ça ne peut pas bouger


Besoin d'images sur une région de France? Besoin de faire découvrir à vos élèves qu'il existe une France autre que Paris et Monaco? Ah, oui, Monaco, ce n'est pas la France, bien sûr.
Il suffit de visiter le site Ça bouge! Dans ce site, il y a plusieurs courts reportages sur quelques régions de France et aussi quelques provinces du Canada, y compris le Québec. Vous retrouverez également des fiches adaptées à tous niveaux d'enseignement et aussi tout autre renseignement complémentaire. Selon la page d'accueil du site, il faut "donner aux élèves l’envie de sortir et de voyager en leur faisant découvrir de beaux paysages, des richesses culturelles francophones, des activités sportives et des festivals en tout genre."

Rêvons ensemble! Découvrons un nouveau monde ensemble!
Apprenons ensemble, à la portée d'un clic!
Pour visionner la vidéo sur la région Rhône-Alpes, et aussi télécharger la vidéo, récupérer les fiches pédagogiques et lire la transcription, cliquez bien ici.
Amusons-nous bien.

25.7.12

Voulez-vous du café?

Au fait: avez-vous, par hasard, l'habitude de boire le petit noir en début de journée?
Et en fin de journée?
Et au milieu de la journée?
Et pour s'y coller?
Et pour se calmer?
Et pour s'énerver?
Et pour ne pas se déconcentrer?
Et pour ne plus se voir paumé(e)?


Bien, si vous avez répondu "oui" à une de ces questions, je vous dis que la situation est vraiment des plus graves. Au moins, si vous êtes un peu comme le type de cette chanson. Avec vous, Oldelaf et "son café".





Si vous voulez piocher les paroles, cliquez ici.

Sinon, amusez-vous bien.

21.7.12

Qui est cet homme-orchestre?

Il suffit de flâner un peu dans Paris pour pouvoir découvrir un peu plus ses habitants. Il est certes incontournable de faire une photo devant la Tour Eiffel et aussi de se procurer deux ou trois petits trucs tout en profitant les démarques de soldes d'été. Et pourtant.

Entre fleuve et terre, entre les cadenas qui excellent sur le gradin du Pont de Solférino, exposant les devouements d'amour éternel, et les petites tentatives de vous faire rouler dans la farine avec des bagues tombées par terre, on retrouve un monsieur avec sa trompette, sa grande caisse, son trombone, ses cymbales, son accordéon et son microphone à nous chanter les plus beaux airs de l'univers de la musique. Son nom est Bernard Constant. Sa carte de visite nous fait croire une grande vedette du jet-set, avec ses multiples prédicats: chef d'orchestre, arrangeur, chanteur multi-instrumentiste...

Il aurait pu l'être, très certainement. Au lieu de la hantise du grand-monde, il mène sa vie jour et nuit toujours sur le même quai, à ramasser les pièces de 1 ou 2 euros qu'on jette dans son chapeau. Ce qui nous fait un drôle de personnage.

Or, on peut imaginer qu'il gâche son talent à jouer des chansons que les gens ne s'empressent guère d'écouter. Cependant, la même carte de visite nous fait découvrir un site internet, www.bernardconstant.fr. Là, on dévoile un peu mieux notre star, ayant participé au prestigieux Festival du Jazz de Birminghan et aussi joué sur la Côte-d'Azur en été. Il m'a étonné, d'ailleurs, avec sa simplicité et sa virtuose dans tous les instruments ayant été joués à la fois.

...et j'ai eu un "plus". Pour me faire plaisir, il m'a joué le Boléro de Ravel et Amor, Amor, Amor... deus chansons qui me font rêver depuis que Emmanuel était de la marque Maritel (mais que presente, uma prova de amor!) Un peu à contre-goût, car le jazz et la chanson française d'antan sont ses styles préférés.

Il suffit maintenant de découvrir son site ou de venir à Paris voir avec vos propres yeux de quoi notre chef d'orchestre riverain est capable.

Autres articles sur le maître sont aussi retrouvables en cliquant ici. Et le mystère se poursuit; je me sens, aintenant que j'écris, noyé de pourquois envahissant cette chambre d'hôtel.

13.7.12

Comme un air...

Voici un court métrage d'Yohann Gloaguen. Selon moi, c'est un jeu quotidien que l'on joue par éfaut, sans même y être invité. Ou n'avez-vous jamais partagé une chanson avec votre voisin? Une chanson qui vit dans notre imaginaire, qui habite notre inconscient, ou qui est, tout simplement, un air bien collant? Celle figurant dans ce film, ça me fait toujours penser à ma mère, décédée récemment; c'est un peu comme si je la voyais encore dans la buanderie à laver des fringues. Profitez-en, donc!

12.7.12

Comment travaille-t-on à la rédaction d'Emmanuel dans l'ouèbe?


Il est certes vrai que nos 14 lecteurs se sont dèjà posé cette question. J'ai une photo prise cet après-midi, lors de l'atelier de COmmunicqtion 2.0 (la raison pour laquelle ce blog existe et au'il ait assumé un tel format) dans le but de vous expliquer comment ça marche.

La conception d'une publication part toujours de l'inspiration de Emmanuel. En effet, il cherche une idée dans sa tête très imaginative, ensuite il se met sur terrain pour vérifier si quelqu'un a produit quelque chose correspondant à ses idées - tout en les fabriquant car produire aussi se fait ipératif - après je m'occupe de faire les ébauches de la publication les partageant; si possible; sur mon profil et, finalement, on s'en bénéficie tous.

Cependant, parfois les idées manquent et les moyens de les mettre en route aussi. C'est là qu'entrent nos collaborateurs et cette formation que je suis en train de faire en Outre-Atlantique (maintenant, l'Outre-Atlantique c'est le Cisatlantique; même si ça se dit au contraire). Il y a les correcteurs qui jouent leur rôle, des lecteurs qui jouent les leurs aussi en réagissant àa ce qui est publié et moi, qui tout pique afin de poster sur Facebook.

Et dans les ondes de ChérieFM...

Eh, ouais, pour être à l'étranger, il faut aussi vivre comme on vit à l'étranger. Et poutant, quelquefois, on a plusieurs surprises comme, par exemple, ce matin, tandis que j'écoutais la prestigieuse ChérieFM, j'ai dû fermer les oreilles et arrêter la chaîne à cause de ça:

Ballada - Gustavo Lima

Quelques heures avant, tandis que je faisais des courses chez Monoprix:

- Pardon, Madame, vous avez quoi comme musique brésilienne?
- Par ici, Monsieur.
Oh, non!

Heureusement que Zaz est venue rétablir la paix chez moi:




BIENVENUE EN FRANCE!

10.7.12

La langue, ça initie! Le savoir-vivre, ça t'introuduit


Un dialogue de classe:

- Monsieur, comment on dit "escova progressiva en français"?
Grand silence, suivi d'un "je vais le vérifier" qui normalement escorte ces moments de grand silence.
Lors d'une de ces promenades à Paris, voici qu'Emmanuel m'a fait signaler la réponse exacte à cette question. Maintenant qu'il l'a trouvée, je la publie.

Ceci n'est qu'un exemple de ce que noue exige parfois la langue. En effet, il n'a jamais été sufissant de conjuguer au futur ou de faire les dialogues fades de la page 23,, un peu avant les leçons de phonétique. Il y a plusieurs autres éléments culturels inhérents aux francophones que nous devons découvrir; à vrai dire, on réussi à les découvrir lorsque l'on voyage pas comme touriste à l'étranger, mais comme, disons, habitant.

Telle discussion va trop loin, il est certes vrai. Comment vivre le tourisme sans vivre, pour autant, ce stéréotype? Comment peut-on se détacher de l'image du touriste toujours souriant devant les monuments historiques, devant les musées les plus prestigieux du monde? Et bien, il faut vivre. La langue nous aide à vivre un peu, notamment à comprendre ce qu'il y a de meilleur dans toutes les expériences. Or, défrichant le terrain de langues, on ne doit pas tout simplement avoir le souci de pourquoi aller se conjugue avec être et que suivre se conjugue avec avoir? Délaissons cette responsabilité aux grands penseurs de la langue, aux Master 1 et 2 des UFR. Nous devons, tout simplement, metrte en oeuvre cela dans des situations de vie, pour donner des explications, par exemple, à l'hôtesse d'accueil pour justifier votre retard. C'est tout.
Bref, pour bien vivre le tourisme, voici une première leçon importante: il ne vous sert à rien avoir appris, par coeur, sans pratique, la célèbre liste des 14 (ou 15, bien souvent). Il faut, dès le début, PRA-TI-QUER. On ne doit jamais s'occuper de COMMENT dire, mais de QUOI dire.

Un autre aspect bien important pour le tourisme loin du "traditionnel" porte sur la vie quotidienne du pays à être visité. Nous avons quelques attitudes dites normales dans notre pays qui sont fort reprochables à l'extérieur, surtout à propos de notre "jeitinho". Au pays de "Ai, se eu te pego", il est absolument normal que l'on passe devant si on retrouve un ami dans la queue, que l'on traverse la rue n'importe où et n'importe comment et que, pour s'en sortir, on trouve une solution à la brésilienne. Même si ce comportement explique notre situation économique privilégiée face à la crise 2009, il est très très mal vu ailleurs, notamment en France, où les gens ont besoin de suivre tous les règlements pour ne pas que le pays devienne un grand bazar. Pour éviter de vous faire gronder même par les enfants, il ne faut pas du tout que vous ayez le même comportement de chez vous car vous n'êtes pas chez vous. À Rome, faites comme les Romains.

La cuisine peut provoquer elle aussi beaucoup beaucoup de malentendus. Nous avons nos manières à table qui ne sont pas du tout les mêmes ailleurs. Puisque l'on parle des Français, à ne pas jouer le consultant d'étiquette pour ce qui est pain et serviette. On coupe le pain avec la main, on s'en sert avec un tout petit bout de fromage, s'il y en a, et on le met sur la table, avec ou sans une nappe. La serviette, elle, nous sert à protéger les jambes de toute sorte de liquide, à essuyer les coins de bouche au moment de boire quelque chose... et aussi pour moucher. Personne ne regarde de mauvais yeux ceux qui mouchent au restaurant ou dans un café; personne ne meut de Hydropsie ou de diarhée à cause de ces habitudes. On vit tranquillement avec, sans reproches ni surveillances à l'extrême.

Encore à propos des serveurs, il y avait une certaine vidéo nous dénonçant leur grossièreté et aussi celle des chauffeurs de taxi. J'ai été très bien accueilli par les serveurs et serveuses où que j'ai passé et le chauffeur de taxi ne m'a pas craché au dehors de la voiture le jour où je me suis desservi de son véhicule. On ne peut pas estimer comme grossière non plus l'habitude de vous filer l'addition dès que vous aurez été présenté aux mets commandés. Au moment de régler l'addition, si vous avez de la monnaie ou si vous avez assez pour payer votre consommation, laissez tout sur la table avec la note et 1 ou 2 euros de pourboire, pas plus, surtout si vous avez été bien servi, si vous avez bien mangé et si on vous a offert deux ou trois bonbons dans le but de vous plaire.

Je ne peux pas vous dire que toutes ces expériences font absolument la vérité. Cependant, on ne peut pas négliger que ce soit un regard sur comment est la vie en France. Sans faux moralismes, sans fausses étiquettes, ni fausses images.

7.7.12

Qu'est-ce qui se passe l'Outre-Atlantique?

Notre correspondant Emmanuel Latrousse enverra de bonnes nouvelles de la Ville-lumière dans les jours qui viennent! Lorsqu'il aura du matos (et qu'il se sera adapté à ce clavier de ouf AZERTY) on aura de quoi publier.
Les meilleurs voeux à tous les amateurs de ce blogue!

29.6.12

Les faux amis qui nous font rire et qui nous rendent de la confusion!


Il est certes vrai que vous avez déjà eu des problèmes avec eux. Les faux amis, ah, ces faux amis! Sans eux, parler une langue étrangère serait très certainement moins délicieux que ce qu'il l'est en vrai. Qui d'entre nous n'a jamais vu un français pousser une porte alors qu'il avait lu la pancarte "PUXE"? Qui d'entre nous ne s'est jamais vu être gêné après être demandé d'aller chercher le "pied-de-biche"? Et oui, même son ne signifie pas du tout même signification. La liste ci-dessous nous le confirme bien:

En portugais, on dit: CHÁ, PORTANTO, AQUELA, COR, SOL, TAPAR, TIRAR

EN FRANÇAIS, tandis qu'on pense à: CHAT, POURTANT, LAQUELLE, COR, SOL, TAPER ET TIRER, cela veut dire, en fait: THÉ, SI BIEN QUE, CELLE-CI(LÀ), COULEUR, SOLEIL, CACHER et ENLEVER.

Ça fait bien drôle, pas vrai?
Pour aller plus loin, faites ce quizz et découvrez aussi ce que dit une mangeuse de grenouille à ce propos. Si vous voulez partager encore d'autres expériences à ce propos, envoyez des commentaires à Emmanuel, bien entendu!

13.6.12

Soirée Cinéma

Et si on faisait une halte de tous ces fameux mets de Saint-Jean pour aller au cinéma? Bien, pour ce qui est langue française, il y a de bonnes options, dont cette reprise à l'affiche chez COOPLEM IDIOMAS?

Le 23 juin, à 19 heures, à l'auditorium du siège social à Taguatinga Norte, on pourra voir le film "Hors-de-Prix", avec Audrey "Amélie-Nationale" Tautou et Gad Elmaleh dans les rôles principaux.

Selon moi, il fut une bonne surprise de constater la multiplicité de Gad Elmaleh, très connu en France grâce à son stand-up et ses grimaces télévisées. Tautou, quant à elle, n'a plus rien à prouver à personne (à moins pour ceux ne la trouvant pas du tout "sex-symbol" préféré des Français...

À voir, absolument.


Voici donc la bande annonce de ce film:



Pour obtenir d'autres informations au sujet du film, des artistes et d'autres généralités, il vous suffit de cliquer ici.
Pour obtenir des informations au sujet de COOPLEM IDIOMAS, vous pouvez cliquer ici ou suivez-la en cliquant ici.

6.6.12

Que pense-t-on des thérapies médicales en France?

Juste un petit reccueil des thérapies en France, qu'elles soient alternatives ou "traditionnelles".


Acupunture



Allocations de santé

Réflexologie plantaire

Contraceptifs (forte concurrence vis-à-vis du mal de tête)


Homéopathie (pauv' Juliette!)

la Psychiatrie