Pages

24.8.11

C'était un rendez-vous, film de Claude Lelouch

Respirez un bon coup avant de faire le coup de circuit à travers Paris!


Avec la collaboration de Janaïna Bizinoto. Merci beaucoup et collabore davantage!

Service d'utilité publique aux enseignants

Mesdames et messieurs les professeurs!

Voici un lien qui peut vous être bien bien utile. Il s'agit d'un autre blogue avec des flashcards et des rensignements sur la langue. Si vous voulez, c'est juste télécharger les images et les coller sur powerpoint.
Le blogue s'appelle L'ARBRE À IMAGES. Profitez-en, donc!

Mika - elle me dit (officiel)

 Bien, voici un des tubes qui cartonne en ce moment. Après "Alors, on danse", du DJ Stormae, voici Mika et son tube "elle me dit".


Pour découvrir Mika, Cliquez ici ou ajoutez-le comme votre ami sur Facebook.
Avec l'importante collaboration de Natcha. Merci beaucoup et continue de collaborer dès que possible.

11.8.11

Comme toujours, la corruption!

Car l'enfer, c'est les autres!

D'après Le Figaro:

Le gouvernement brésilien rattrapé par la corruption
La police procède à 35 arrestations après un coup de filet au ministère du Tourisme.

À trois ans de l'organisation de la Coupe du monde de football, pour laquelle le Brésil s'apprête à recevoir des centaines de milliers de visiteurs étrangers, la police brésilienne vient d'effectuer un coup de filet au ministère du Tourisme, avec l'arrestation de 35 personnes accusées de corruption. Déclenchée simultanément à Brasilia, Sao Paulo et dans l'État de l'Amapa, dans le nord du pays, l'opération, baptisée «Voucher», a notamment touché le numéro deux du ministère, Frederico Costa. La police croit que plus de 10 millions de reais (4,3 millions d'euros), destinés au secteur associatif pour la formation professionnelle, auraient été détournés. Convoqué au palais présidentiel du Planalto pour s'expliquer, le ministre du Tourisme, Pedro Novais, reste pour l'instant en place.

C'est le troisième ministère frappé par des accusations de corruption depuis le début du mandat de la présidente Dilma Rousseff, qui a succédé à Luiz Inacio Lula da Silva le 1er janvier. Le mois dernier, le titulaire du portefeuille des Transports, Alfredo Nascimento, avait dû démissionner, ainsi que 27 membres de son équipe, à la suite de plaintes pour détournements de fonds. Même scénario, la semaine dernière, pour un haut fonctionnaire du ministère de l'Agriculture. Le gouvernement avait déjà été ébranlé en juin par la chute d'Antonio Palocci, chef de la Maison civile - équivalent local de premier ministre -, accusé de manquement à l'éthique. Il avait multiplié par vingt son patrimoine entre 2006 et 2010 pour un travail de lobbying poursuivi alors même qu'il dirigeait la campagne de Dilma Rousseff.

Insolente croissance

Ces scandales à répétition jettent une lumière crue sur le système politique brésilien. Le mode de scrutin empêche qu'un parti s'impose pour former une majorité. Si Dilma Rousseff a été élue avec 56% des suffrages, sa formation, le Parti des travailleurs, compte à peine un cinquième des députés. En conséquence, le gouvernement est formé d'une myriade de partis, qui exigent tous leur quota de hauts fonctionnaires. Ces nominations sont aussi une façon pour les partis d'avoir la main sur des contrats juteux, en particulier dans les ministères liés aux infra­structures, et de financer ainsi des campagnes électorales, très coûteuses dans un pays grand comme seize fois la France.

Ces crises mettent à l'épreuve l'habileté politique de la présidente. Plusieurs partis membres de la coalition ont menacé de passer à l'opposition s'ils perdaient le contrôle de certains ministères. Mais Dilma Rousseff, qui, à la différence de son prédécesseur, sait trancher dans le vif en renvoyant les fonctionnaires corrompus, se ménage la sympathie d'une partie de la classe moyenne urbaine, lasse d'une corruption endémique et qui salue l'austérité de la chef d'État. Sa popularité reste au sommet grâce à une insolente croissance économique, qui devrait dépasser 4% cette année.

Puisque notre "Selecinha" Arche de Noé va de mal en pire...

... voici un moyen pour faire: que Lyon gangne la Ligue des champions; que Corinthians gagne la Libertadores; que le Brésil gagne la Coupe du Monde. Sur les consoles, bien entendu!



8.8.11

Les éphémérides du jour

LISEZ BIEN CE COMMENTAIRE:
"Si vous avez aimé la bataille de Post-it inspirée de Space Invaders que s'était livrée Ubisoft et la BNP, vous allez adorer la nouvelle guerre du pixel art qui oppose cette fois GDF et la Société Générale!


Situées toutes deux dans le quartier de la Défense à Paris, la Société Générale et GDF se livrent à un petit jeu consistant à organiser une bataille de créations pixel art à l'aide de Post-it. Faisant preuve d'un incroyable talent, les salariés des deux entreprises se sont lâchés !"

Pas grand-chose à faire...

Dans le marché financier,
"Dans le sillages des Bourses européennes, très nerveuses, Wall Street a ouvert en forte baisse, lundi 8 août. Avant l'ouverture de la Bourse de New York, la plupart des places européennes sont repassées dans le vert quelques minutes après les premiers échanges, les interventions des dirigeants des finances du G7 et de la Banque centrale européenne semblant avoir évité un mouvement de panique. Mais les Bourses reperdaient du terrain dans la matinée, signe que les investisseurs ne sont pas convaincus."



Et en Somalie, au même instant que ces gens rigolaient avec l'emplacement que vous faites de votre thune et que d'autres s'inquiétaient d'avoir perdu de 0,3% son patrimoine de quelques milliers de dollars, euros, réals brésiliens...
 
"La plus sévère crise humanitaire dans le monde aujourd'hui." C'est ainsi que l'ONU a qualifié, mercredi, le drame qui se déroule actuellement dans la Corne de l'Afrique. Cette péninsule, qui s'étend depuis la côte sud de la mer Rouge jusqu'à la côte ouest de la mer d'Oman, est frappée par une sécheresse de grande ampleur qui, en affectant la production locale, touche près de 12 millions de personnes. L'ONU a fait état jeudi d'une propagation de la famine à trois nouvelles zones de Somalie, dont Mogadiscio, la capitale. Cette crise alimentaire peut potentiellement dépasser par son ampleur celle qu'avait connue l'Ethiopie en 1984. A l'époque, un million de personnes étaient mortes, malgré un important élan de solidarité. "La situation risque de durer des semaines, voire des mois", a prévenu jeudi le ministre des affaires étrangères français, Alain Juppé. Selon l'ONU, la famine devrait persister au moins jusqu'en décembre 2011.




...et pourtant. On ne s'inquiète des millions lorsqu'il ne s'agit du Dieu du pognon. Le reste, ce sont de mauvaises nouvelles dont on ne veut plus entendre parler.

3.8.11

Je m'appelle Funny Bear - version française

Une des vidéos les plus vues de l'univers francophone. Avec vous, Funny Bear!

Les bandes annonces Totally Spies et les Schtroumpfs

Et si on allait schtroumpfer au cinéma vendredi prochain?

C'est vrai que je connais des Schtroumpfs qui aurait trouvé mieux d'aller schtroumpfer avec la Schtroumpfette, mais bon, ça c'est autre chose.

Bon, c'est un peu vieux, mais la bande annonce vaut un détour:

1.8.11

Un bon salaire? Voici quelques suggestions de comment toucher au moins 20 000 euros par mois.

D'après Sylvain Bouchard
"Vous voulez savoir ce que cela fait de gagner 20.000 € chaque mois. Je ne pourrai pas vous le dire. Mais voici quelques métiers où vous trouverez des gens capables de vous répondre.

DANS LA FINANCE
Trader : en moyenne 140.000 € par an soit environ 12.000 € par mois. Mais pour les meilleurs, on atteint le million d'euros
Comme un sportif de haut niveau, le trader est payé à la performance. Il doit aimer le stress, réfléchir vite ou avoir de la chance. Il achète et vend des titres. Bref, il spécule sur les marchés financiers et rapporte de l'argent à ses clients ou ses patrons, le plus souvent des banques. Au passage, il touche une partie du bénéfice. La partie fixe de la rémunération s'élève à 5 ou 6.000 € par mois en moyenne. Mais les bonus de fin d'année dépassent tranquillement les 100.000 € et peuvent atteindre le million €. Être payé à la performance, cela pousse parfois à prendre trop de risques, comme peut en témoigner Jérôme Kerviel qui a fait beaucoup pour la notoriété de la profession.

Conseiller en gestion de patrimoine : des rémunérations qui peuvent atteindre 250.000 € par an, soit plus de 20.000 € par mois
Il est aussi appelé gestionnaire de fortune ou banquier privé quand ses clients sont franchement riches. Dans ces cas-là, le métier commence à être vraiment lucratif. Une large part de sa rémunération est variable. Il vend des placements financiers, et se transforme en conseiller juridique et fiscal. Ce super commercial est le confident des gens fortunés pour tout ce qui touche à leur patrimoine.

Directeur administratif et financier : jusqu'à 30.000 € par mois
Responsable de l'équilibre financier d'une entreprise, le directeur financier a un rôle stratégique auprès du dirigeant. Evidemment dans une PME de 200 salariés, sa rémunération dépasse rarement les 6 ou 7.000 € par mois. Mais, dans les grandes entreprises, son salaire monte en flèche.

DANS LA MEDECINE
Voilà un domaine qui permet de gagner beaucoup tout en se représentant comme un bienfaiteur de l'humanité.

Orthodontiste : en moyenne 14.600 € par mois, pour le quart le mieux loti 25.000 € soit 300.000 € par an
C'est le dentiste spécialisé dans le développement de la dentition, la prévention et la correction des anomalies. En bref, il fait des radios de votre mâchoire et pose des appareils de torture à des adolescents pour qu'ils aient un beau sourire, peut-être, plus tard.

Radiologue : 13.900 € par mois en moyenne et 270.000 € par an pour les 10% les mieux payés
Un des métiers où les disparités entre les praticiens est la plus forte. Par exemple, entre le radiologue qui exerce à l'hôpital et celui qui est à la tête d'un centre de radiologie à la pointe de la technologie.
Les chirurgiens et anesthésistes s'en sortent bien également (en moyenne 13.000 euros par mois).

DANS LA JUSTICE
Administrateur liquidateur judiciaire : 19.130 € par mois soit 229.560 € par an
Quand une entreprise est en train de couler, un administrateur judiciaire est nommé : il surveille la gestion, propose des solutions ou liquide la société. Sa fonction principale consiste à assurer le paiement des créanciers : salariés, organismes sociaux, fournisseurs. Avec les honoraires qu'il prélève, on se demande comment les entreprises peuvent s'en sortir.

Notaire : 17.600 € par mois en moyenne — 211.000 € par an
Il faut 7 ans d'études pour espérer être notaire. Mais ensuite, il faut acheter un office. Et là, il vaut mieux avoir quelques économies. Sinon, le cas le plus fréquent c'est une place dans un office et là le salaire peut varier de 2 à 8.000 € selon les compétences.

Huissier : 13.100 € par mois soit près de 160.000 € par an. Jusqu'à 25.000 € pour le quart le mieux payé
Quand vous dîtes que vous êtes huissier, cela ne fascine pas autant les gens que si vous étiez chirurgien. Pourtant la rémunération est équivalente. Pour les huissiers mieux lotis, la rémunération atteint les 25.000 € par mois. Mais, comme pour les notaires, il faut avant cela racheter une charge."

C'est drôle que parmi les plus riches, il y ait toujours des notaires.

Et les Français? Que disent-ils à ce propos? En voici une opinion.

Et je suis certain que ce ne sont pas eu qui contribuent le plus à aider les plus pauvres, les vrais malades, les vraies personnes dans le besoin (âgées; handicapées, malade, sans abris... Je ne parle pas des pseudo-assistés (assistances organisées - fraudes en tout genre et autres pourris qui profitent des systèmes mis en place.

Il est honteux qu'il y aient tant de différence. On devrait travailler pour ce qu'on aime faire ou pour ce dont on est compétent.... mais pas pour se faire du fric. Il y a bcp trop de gens qui travaillent tout autant, voir plus , en gagnant 25 fois moins. Je ne suis pas un communiste, ni un socialiste ni même un libéral ou je ne sait quoi... Je suis juste qqun qui souhaitent plus de régularité, de justice, et de faire le maximum pour que tout le monde puisse avoir la même chance d'aboutir à leur projet, à leurs études, aux fins de réussir dans la vie dans des conditions à tout le moins décentes pour tous (quelles soient sa race, sa religion, etc). Pas de pitié pour les fraudeurs... col blancs ou de la rue (quels que soit leur race; leur religion, etc) les malhonnêtes ne méritent pas leur place dans la société. Commençons déjà par exclure les différences de salaire entre un H ou une F. Les travaux inutiles, les dépenses sans compter de l'argent public; virer du pays tous les NON UE délinquants; poursuivre les marchants de sommeil qui profitent des véritables réfugiés politiques. On pourrait écrire des livres... Mais si on balayaient tous "nos crasses" ; frottions tous dans nos mains, nous respecterions mutuellement (déjà en commençant par notre terre, notre corps et notre santé)... On en trouverait de l'argent pour une meilleur qualité de vie pour tous. Mais bon j'entends les commentaires d'ici ... Encore un écolo fumeur de boulon rêveur utopiste... Et bien non juste fonctionnaire dégoûté par tout ce qui se passe en Europe. Qui en a marre d'être taxé pour des gens ou des causes qui n'en valent pas la peine, mais qui veut bien être taxé plus pour des gens qui le méritent ou le nécessitent et pour des causes communes utiles. LES VRAIS RICHES SONT DES RATS... LES FAUX RICHES SONT DES RATS... LES NOUVEAUX RICHES NE SONT PAS RATS ENTRE EUX... SEUL LE PAUVRE N'EST PAS RAT. Cela en est ainsi depuis des siècles... Marches ou crèves. Morts aux pauvres... Ne touche pas aux pourris. S'il y a un dieu jspr qu'il enverra en enfer tous les voleurs, malhonnêtes riches ou pauvres et que celui ou celle qui a aura trimé tte sa vie en sera enfin remercie. Mais je sais que tt c'est de la connerie... Donc j'en reste là car il y a déjà bien longtemps que je ne dois plus être lu :) Cette @#$% de vie me dégoûte.. C'est partout la même chose... A quand les changements.... Je serais réduit en cendres depuis des décennies lol. Bonne chance à tous ceux qui sont en difficulté, les autres merci d'avance d'aider votre prochain.